Aller directement au contenu

Nos enjeux

Accompagnement des milieux de travail

NB. Les données présentées ci-dessous seront mises à jour et complétées à la suite du « portrait » que le Comité consultatif Personnes handicapées (CCPH) a entrepris de réaliser entre 2018 et 2020 (sur deux ans).

Malgré une ouverture plus grande à la diversité, les employeurs apparaissent à court de connaissances ou de moyens pour rejoindre les bassins non-traditionnels de main d’œuvre. De plus, ils ne semblent pas bien outillés pour favoriser l’intégration, la réintégration et le maintien en emploi de ces personnes.

Étant donné l’ampleur, la diversité et la complexité des obstacles systémiques rencontrés par les personnes handicapées et évoqués rapidement ci-dessus, cet enjeu nécessite de s’attaquer à de nombreuses questions parmi lesquelles :

  • l’offre de services existante (pour certains acteurs comme le MTESS, il s’agit de l’Offre de services aux entreprises) est-elle accessible et utilisée par tous les milieux de travail et indépendamment de leurs caractéristiques (grand secteur d’emploi, secteur d’activité, taille de l’entreprise, etc.)?

Étant donné la part considérable des PME dans l’économie québécoise, cette offre doit-elle et est-elle variable en fonction de la taille de l’entreprise?

  • Vu la syndicalisation importante des milieux de travail qui existe au Québec, dans les milieux syndiqués, cette offre s’adresse-t-elle autant à la partie patronale que syndicale? Ces deux acteurs ont-ils les mêmes besoins d’accompagnement?
  • L’offre existante permet-elle d’offrir les moyens les plus efficaces et efficients pour surmonter les différents obstacles systémiques que l’on retrouve dans les milieux de travail? Celle-ci doit-elle prioritairement prendre la forme d’un support financier plutôt qu’un soutien technique ou inversement ou un mixte des deux?

Par exemple :

  • pour faire face aux stéréotypes et préjugés à l’égard de la main d’œuvre handicapée et pour faire évoluer les mentalités?
  • pour tenir compte du fait que le travail à temps partiel est une avenue importante pour plusieurs personnes handicapées et pour permettre une plus grande flexibilité du temps de travail?
  • L’offre existante permet-elle une intervention dans la durée auprès des milieux de travail? Y-a-t-il un certain continuum de services qui est offert aux entreprises?
  • Y-a-t-il des acteurs dans les milieux de travail auprès desquels il faudrait intervenir de façon prioritaire (par exemple, recruteur (se), gestionnaire de proximité, équipe de travail). De quelle manière?
  • Qui sont les acteurs les mieux placés pour faire cet accompagnement? L’offre de services ne doit-elle pas encourager et soutenir le travail en collaboration ou en partenariat des différents acteurs concernés?